Périple d’un capacitaire en droit, volume 2 : quel public pour la capacité en droit ?


Périple d'un capacitaire en droit, volume 2 : quel public pour la capacité en droit ?

 

Vous le savez désormais : la capacité en droit est un diplôme qui ne nécessite aucun pré-requis officiel. La simple exigence est (comme pour tout diplôme) un âge et une nationalité permettant de s’inscrire. Et ce diplôme est d’autant plus accessible qu’il est compatible en principe avec un emploi même à temps plein ou d’autres études…

Toutefois si l’accessibilité de ce diplôme n’est pas remise en question, il est recommandé d’avoir un niveau de français correct car la terminologie juridique suppose une bonne maîtrise de la langue française.

 
Quels profils pour une capacité en droit ?

De par son accessibilité, la capacité en droit s’adresse à plusieurs profils :

  • Tout d’abord, ce diplôme s’adresse aux non-juristes souhaitant initier des études de droit. C’est une voie intéressante car elle permet d’entrer en première année de licence de droit et également en deuxième année sous réserve de l’obtention par le capacitaire d’une moyenne au moins égale à 15/20 sur l’ensemble du diplôme.
     
  • La capacité en droit s’adresse également à un public actif, c’est-à-dire engagé dans la vie professionnelle (à temps plein comme à temps partiel). Très souvent, les capacitaires en droit sont chargés de famille et exercent une profession. Parfois, cette profession ne les satisfait plus entièrement et ils souhaitent alors complètement relancer leur carrière dans le domaine juridique. D’autre fois, la capacité en droit est opportune pour leur permettre d’acquérir un enseignement juridique nécessaire pour une évolution professionnelle (un chargé de clientèle dans un service contentieux peut ainsi prétendre à exercer des responsabilités dans ce service).
     
  • La capacité en droit s’adresse aussi à un public universitaire déjà intégré dans un parcours (en langue, en biologie, etc) qui souhaite acquérir une formation juridique nécessaire à la poursuite d’une formation impliquant des études juridiques (par exemple, un licencié en biologie peut avoir intérêt à effectuer une capacité en droit pour intégrer un master en bio-droit).
     
  • Ce diplôme s’adresse aux juristes français qui souhaiteraient actualiser leurs connaissances et brosser un portrait général des études de droit ainsi qu’aux juristes étrangers ayant besoin d’entamer des études de droit françaises ou souhaitait s’initier à notre système juridique.
     
  • Enfin, la capacité en droit est un diplôme citoyen qui permettra à chaque curieux de définir le droit, d’en comprendre le fonctionnement, les enjeux, les perspectives. Il constitue donc un diplôme accessible permettant à n’importe qui de découvrir le droit.
     

 
Le sujet qui fâche : le taux d’échec (et le taux de réussite) de la capacité en droit…

Les taux d’échec en capacité en droit sont affolants mais il y a plusieurs explications.

Tout d’abord, la nature particulière du public capacitaire implique effectivement un taux d’échec important. Ainsi, ce taux n’est pas lié à la difficulté de la capacité en droit en tant que telle, mais à la difficulté pour des parents, des salariés, des agents public, des indépendants… bref, des professionnels, de suivre une formation sans accroc pendant deux ans.

Des difficultés financières peuvent interrompre les études, des difficultés professionnelles, des difficultés personnelles en lien avec les enfants… (c’est du moins ce que j’ai constaté pendant ma formation)

De plus, le taux d’échec en capacité en droit est à relativiser : l’échec à l’examen pour ceux qui ont pu suivre assidûment la formation est proche du néant. Ce sont donc les abandons en cours d’année universitaire qui faussent les chiffres.

J’en profite pour saluer tous les capacitaires en droit dans la mesure où leur présence relève d’une manifestation de volonté qui n’est en rien naturelle. Leur envie de se sortir d’un parcours difficile, leur désir de progresser professionnellement ou de faire table rase d’une carrière devenue pénible me force à les admirer et je leur renouvelle ici ma plus haute considération.

Le public visé par la capacité en droit ayant été présenté, il faudra aborder dans un troisième volume les matières susceptibles d’être rencontrées par le capacitaire en droit…

 
– Cet article a été rédigé par Julien Rivet,
étudiant en droit à l’université de Tours

 


Abonnez-vous à Juriswin !

Sinscrire

 
N’hésitez pas à poser vos questions dans les commentaires de cet article !
Vous pouvez aussi rejoindre Juriswin sur Facebook et/ou Twitter
 

logo juriswin
 
 

Publicités

Un commentaire sur « Périple d’un capacitaire en droit, volume 2 : quel public pour la capacité en droit ? »

  1. Bonjour Julien,

    Je t’avais contacté il y a un an je pense au sujet de la capacité de droit.
    Je comptais me lancer à la rentrée 2017 mais, ayant changé de travail, j’ai préféré prendre le temps de prendre mes marques (et j’ai bien fait car ça m’a demandé pas mal d’investissement).

    Cela dit, je suis toujours motivée et suis à deux doigts de m’inscrire pour la rentrée 2018!
    J’ai obtenu le futur emploi du temps qui me fait un peu peur car, effectivement, ça demande en moyenne 3 fois 2h30 de cours le soir ou le samedi matin (parfois 4 !!) et je ne sais pas si je vais tenir le rythme. Mais je vais voir si je peux m’organiser (je n’ai pas d’enfants, c’est déjà un soucis de moins) et me lancer.

    J’ai vraiment envie de découvrir cette matière et acquérir des notions de base solides.
    Idéalement, j’aimerais ensuite que cela m’aide à évoluer professionnellement.
    Je suis scientifique de formation et je crois (rêve?) que, peut-être, un parcours de droit peut ouvrir des portes (ONG, ministère?)… on verra bien pendant la première année. Il faut se lancer.

    Toi tu continues en Licence si je me souviens bien?
    Tu la fais à temps plein ou à distance (CAVEJ)?

    Bien à toi,

    Margot

Participez à la discussion et laissez un commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s