Choisir la bonne licence de droit : mention ou parcours en droit privé, droit public ou généraliste… Est-ce vraiment important ?


Dans de nombreuses universités, on impose désormais un choix d’orientation aux étudiants dès la troisième année de licence sous forme de « mention » ou de « parcours » en droit privé, droit public ou droit généraliste (parfois dite « licence mixte » ou « droit général »). Cela génère parfois un peu d’anxiété au moment du choix… mais franchement, ne vous inquiétez pas !

Crossroad in lavender meadow

Une spécialisation artificielle très relative

Le choix de cette « spécialisation » en licence n’est ni décisif ni définitif. D’une part parce que les enseignements dans les parcours de droit privé incluent aussi des matières de droit public, et réciproquement. D’autre part parce que cette « spécialisation » un peu artificielle intervient surtout sur le choix des matières en TD…

Cette décision à l’issue d’une deuxième année de droit ne va donc pas pénaliser votre carrière mais cela ne vous empêche pas d’être cohérent. Par exemple, si vous voulez devenir inspecteur des impôts, le choix d’une licence en droit privé avec des TD en droit pénal et droit des contrats n’a sans doute pas grand-chose de judicieux en vue de la préparation de vos futurs concours. De même, si votre objectif est d’être juge d’instruction, il n’est pas forcément utile d’approfondir l’analyse des gouvernements comparés et la théorie des finances publiques.

La licence de droit général, une bonne solution ?

L’immense majorité des concours et des professions juridiques sont ouvertes aussi bien aux juristes « privatistes » que « publicistes », il n’y a donc rien de mal à opter pour une solution hybride si vous n’avez pas vraiment de préférence entre le droit public et le droit privé. Dites-vous bien que ces querelles de chapelle sont très artificielles et ne vous concernent pas franchement…

Une licence de droit général ne vous fermera aucune porte de toute façon. Idem pour les parcours en droit public et droit privé, d’ailleurs ! Même pour une sélection en master 2, si on peut s’interroger sur la cohérence de votre parcours, cela ne vous empêchera pas de justifier vos choix voire de valoriser un profil un peu différent.

Ce qui fera la différence au final, ce sont vos notes et le plaisir que vous prendrez dans vos études ainsi que la variété de vos expériences personnelles et professionnelles, pas vos matières de TD en L3. Vous forcer à faire du droit notarial ou du droit public des affaires si ce n’est pas votre truc ne vous mènera pas loin. Donc faites ce que vous aimez et les résultats suivront !

 


Abonnez-vous à Juriswin !

Sinscrire

 
N’hésitez pas à poser vos questions dans les commentaires de cet article !
Vous pouvez aussi rejoindre Juriswin sur Facebook et/ou Twitter
 

logo juriswin
 
 

Publicités

Un commentaire sur « Choisir la bonne licence de droit : mention ou parcours en droit privé, droit public ou généraliste… Est-ce vraiment important ? »

Participez à la discussion et laissez un commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s