Juris’ Intro : 25 fiches pour comprendre et réviser l’introduction générale au droit

 
Des manuels avec plein de pages et trop de choses à retenir, vous en avez déjà ? Le but de Juris’Intro est de vous fournir exactement l’inverse !

Juris Intro - 25 fiches pour comprendre et réviser l'introduction générale au droit

Le livre contient 25 fiches de révisions thématiques sur l’introduction générale au droit : la distinction entre droit objectif et droits subjectifs, le dualisme juridictionnel, la hiérarchie des normes, le raisonnement juridique, la règle de droit et ses critères…

Avec une approche originale et synthétique, Juris’Intro va vous permettre d’économiser des dizaines d’euros en livres et surtout des centaines d’heures de travail frustrant et improductif : les fiches sont conçues de façon précise et structurée afin de faciliter la compréhension et la mémorisation de chacune des thématiques abordées.

De plus, chaque fiche est assortie d’un « conseil de coach » et suivie d’un quiz afin de valider l’acquisition des connaissances et de faciliter leur restitution. L’objectif fixé était de vous faire gagner du temps et de l’efficacité… et vous constaterez qu’il est atteint !

 

livre juris intro - 25 fiches pour comprendre et réviser l'introduction générale au droit LE PACK JURIS’INTRO

25 fiches pour assurer
25 quizz pour réviser
25 conseils pour progresser

Format LIVRE : 10,95 €
-Commander-

 


Abonnez-vous à Juriswin !

Sinscrire

 
N’hésitez pas à poser vos questions dans les commentaires de cet article !
Vous pouvez aussi rejoindre Juriswin sur Facebook et/ou Twitter
 

logo juriswin
 
 

Publicités

Juris’Personnes : 25 fiches pour réviser le droit des personnes (avec JuriXio)

 
Des manuels avec plein de pages et trop de choses à retenir, vous en avez déjà ? Le but de Juris’Personnes est de vous fournir exactement l’inverse !

juris personnes

Co-écrit avec Morgan Chervet alias JuriXio, ce livre contient 25 fiches de révisions thématiques sur les grandes notions du droit des personnes : acquisition et disparition de la personnalité juridique, protection de la vie privée, majorité civile et incapacité juridique, droit au nom et au domicile…

Avec une approche originale et synthétique, Juris’Personnes va vous permettre d’économiser des dizaines d’euros en livres et surtout des centaines d’heures de travail frustrant et improductif : les fiches sont conçues de façon précise et structurée afin de faciliter la compréhension et la mémorisation de chacune des thématiques abordées.

De plus, chaque fiche est assortie d’un « conseil de coach » et suivie d’un quiz afin de valider l’acquisition des connaissances et de faciliter leur restitution. L’objectif fixé était de vous faire gagner du temps et de l’efficacité… et vous constaterez qu’il est atteint !

 

juris personnes LE PACK JURIS’PERSONNES

25 fiches pour assurer
25 quizz pour réviser
25 conseils pour progresser

Format LIVRE : 10,95 €
-Commander-

 


Abonnez-vous à Juriswin !

Sinscrire

 
N’hésitez pas à poser vos questions dans les commentaires de cet article !
Vous pouvez aussi rejoindre Juriswin sur Facebook et/ou Twitter
 

logo juriswin
 
 

« Chronique d’un étudiant en droit » est disponible en précommande !

chronique d'un étudiant en droit

 
C’est mon anniversaire aujourd’hui (true story) et j’en profite pour vous l’annoncer : les pré-commandes pour Chronique d’un étudiant en droit sont ouvertes !

Et j’ai prévu pas mal de bonus pour compléter le tout, si cela vous intéresse (j’en parle plus bas, pas de panique…). Vous pouvez donc aller sur Amazon, à la Fnac ou chez votre libraire préféré et lui demander de vous mettre un exemplaire de côté 🙂

Si vous ne savez pas de quoi il s’agit, vous pouvez découvrir la bande-annonce ci-dessous…

Et si vous suivez Juriswin depuis un petit moment, j’imagine que vous connaissez déjà le sujet du livre…

Lire la suite « « Chronique d’un étudiant en droit » est disponible en précommande ! »

Perles de copies juridiques, le droit dans tous ses états – Acte IV

perles de copies

Petits fragments de vie relevés en corrigeant des copies…

« A la fin de la seconde guerre mondiale, lors de la chute du mur de Berlin » (dans les années bissextiles ?)

« Pour trouver une solution aux problèmes financiers, il faut réunir les responsables des Etats concernés dans des collocs » (comme ça ils pourront en parler avant d’aller se coucher ?)

« Jean-Pierre Raffarin, ancien Premier ministre du général de Gaulle » (ou presque)

Lire la suite « Perles de copies juridiques, le droit dans tous ses états – Acte IV »

100ème article : on rase gratis !

100

Cet article est le centième post publié sur Juriswin

Pour l’occasion, j’ai décidé de faire une offre exceptionnelle (qui ne reverra pas le jour de si tôt) :

TOUT JURISWIN GRATUIT PENDANT TROIS JOURS !

Lire la suite « 100ème article : on rase gratis ! »

L’abolition du discernement : une cause subjective d’irresponsabilité pénale

L’article 122-1 du Code pénal fait la distinction entre l’abolition du discernement et l’altération du discernement. La différence n’est pas neutre : l’abolition du discernement est une cause subjective d’irresponsabilité pénale mais ce n’est pas le cas de l’altération du discernement (qui doit uniquement être prise en compte par la juridiction de jugement au moment de fixer la peine).

A noter que toute personne majeure étant présumée saine d’esprit, le trouble mental doit donc être prouvé par celui qui l’invoque. Si une expertise psychiatrique est souvent nécessaire, elle ne lie pas le juge, qui demeure libre de décider s’il souhaite retenir cette cause subjective d’irresponsabilité pénale.

schizophrenie

Les conditions du trouble mental

Les conditions fixées par la loi sont interprétées très strictement par la jurisprudence. Ainsi, pour faire reconnaître son abolition du discernement, le prévenu (ou l’accusé) doit démontrer que :

  • Le trouble existait au moment des faits.
  • Le trouble est en rapport avec l’infraction.
  • Le trouble est suffisamment grave pour être pris en compte.

Lire la suite « L’abolition du discernement : une cause subjective d’irresponsabilité pénale »

Le principe de l’individualisation des peines dans le droit pénal français

Le principe d’individualisation des peines permet au juge d’adapter la sanction d’un condamné ainsi que ses modalités d’exécution, afin de tenir compte de la personnalité de l’auteur d’une infraction et/ou des circonstances de celle-ci.

Les références juridiques de l’individualisation des peines

Le Code pénal consacre une section entière aux « modes de personnalisation des peines », qui débute par l’article 132-24 prévoyant que « les peines peuvent être personnalisées selon les modalités prévues à la présente section ».

condamnation penale

Note bene : le principe d’individualisation des peines est reconnu par la décision du 22 juillet 2005 du Conseil constitutionnel, qui présente ce principe comme la concrétisation pénale de l’article 8 de la DDHC, rappelant que seules les peines « strictement et évidemment nécessaires » sont admissibles.

Lire la suite « Le principe de l’individualisation des peines dans le droit pénal français »