Comment deviner les sujets d’examens pour les galops et les partiels : une application pratique de la loi de Pareto

schtroumpf devinette Les lecteurs de Juriswin le savent : la loi de Pareto s’applique aussi bien aux petits pois qu’aux études de droit. Et si ça fonctionnait aussi pour les exams ?

Pour mémoire, la loi de Pareto (ou loi des 80/20) nous explique que 20% des causes produisent 80% des résultats… Ce qui nous permet de penser que 20% des sujets tombent 80% du temps aux examens.

En partant de ce principe, il serait intéressant de se consacrer aux sujets qui tombent 80% du temps et de choisir soigneusement les éventuels sujets sur lesquels vous pouvez faire l’impasse en cas de calendrier trop serré (mais ce n’est pas recommandé : mieux vaut faire des fiches de révisions efficaces et se concentrer sur la méthodologie juridique).

Lire la suite « Comment deviner les sujets d’examens pour les galops et les partiels : une application pratique de la loi de Pareto »

Publicités

S’engager à l’université, pour qui et pourquoi ?

Un étudiant engagé, c’est quoi ?

Un étudiant engagé, c’est en somme un super héros de l’université ! C’est quelqu’un qui donne de son temps pour organiser des événements qui permettront à l’ensemble de la communauté étudiante de fuir son quotidien, de parfaire sa culture, juridique comme générale, de mieux réussir ses études, de rencontrer d’autres gens ou encore de bénéficier de représentants de ses intérêts dans les différents conseils de l’université… Enfin, avant d’être Batman, ce super héros, c’est surtout Bruce Wayne, autrement dit : un étudiant comme les autres.

Étudiant engagé, quels critères ?

Si je parlais de super héros, c’est parce que l’idéal associatif voudrait que tout étudiant s’engage afin de s’évader un tant soit peu de ses cours si longs et ennuyeux, de mettre à profit ses années universitaires pour acquérir de nouvelles compétences ou même tout simplement de s’amuser et de rencontrer des gens cool ! En fait, quelle que soit la raison profonde d’un engagement étudiant, cet idéal exclut généralement toute personne qui s’engagerait afin d’accroître sa cote de popularité ou aurait en tête de profiter d’un quelconque avantage par ce biais. C’est noté ?
Lire la suite « S’engager à l’université, pour qui et pourquoi ? »

Méthodologie du cas pratique

Ah, le cas pratique… Ca fait flipper, hein ? La dissertation et le commentaire de texte, ça vous rappelait le lycée, mais là, on fait moins le kéké ! Pourtant, il n’y a pas de quoi se passer la rate au court-bouillon : comme toujours en licence de droit, (presque) tout est une question de méthode.

L’objectif du cas pratique

Ce qu’on vous demande quand vous faites un cas pratique, ce n’est pas de faire une présentation théorique froide et distante qui permettra à votre correcteur de déchaîner sa frustration devant un tas de copies insipides. Enfin, vous pouvez essayer, mais le résultat est prévisible.

Cas pratique Magistrats
Lire la suite « Méthodologie du cas pratique »

Le référendum sous la Vème République : articles 11 et 89 de la Constitution

Quand on parle du référendum sous la Vème République, il y a deux chiffres à connaître : 11 et 89. Comme les articles 11 et 89 de la Constitution de 1958…

Article 89 : révision constitutionnelle

Le référendum a un rôle confirmatif : il ne peut porter que sur un texte déjà approuvé en termes identiques par les deux assemblées parlementaires. Il n’a pas lieu si le président de la République décide de soumettre le projet de révision au Congrès. D’ailleurs, la Constitution a déjà été modifiée en l’application de l’article 89 mais toujours par la voie du Congrès, la seule exception étant le référendum sur la mise en place du quinquennat en 2000.

Article 11 : innovation de la Vème République

Il permet de faire approuver directement par le peuple un projet de loi qui n’a pas été voté par le Parlement, ce qui est tout à fait contraire à la tradition des IIIème et IVème Républiques. Autre innovation : le champ du référendum n’est plus limité aux questions constitutionnelles.

Lire la suite « Le référendum sous la Vème République : articles 11 et 89 de la Constitution »

La genèse de la Vème République : crises et rédaction d’une nouvelle Constitution

Chronologie

28 mai 1958 : démission du gouvernement de Pierre Pfimlin
29 mai 1958 : appel du « plus illustre des Français » au gouvernement par le président René Coty
1er juin 1958 : investiture du gouvernement De Gaulle
3 juin 1958 : loi constitutionnelle modifiant la procédure de révision de la Constitution
28 septembre 1958 : adoption par référendum de la Constitution de la Vème République
4 octobre 1958 : promulgation de la Constitution
21 décembre 1958 : Charles de Gaulle est élu président de la République

Lire la suite « La genèse de la Vème République : crises et rédaction d’une nouvelle Constitution »